Article du journal Corse-Matin sur la maison du grand site à Saint-Florent 👇👇

En gestation depuis plusieurs mois, le chantier de la ” Maison du Grand site ” doit débuter dans le courant du mois de février. Après un long travail de prospection, les locaux de l’ancien restaurant ” La Caravelle “, en plein centre de Saint-Florent, vont accueillir les activités du syndicat-mixte. Propriété de la commune, ceux-ci ont été mis à disposition du Grand site dans le cadre d’une convention avec la mairie.

Une opération à 1,1 million d’euros

L'ancien restaurant 

Le bâtiment va faire l’objet d’importants travaux visant à en changer toute la physionomie. Au programme : rénovation et habillage des façades en corten (voir ci-dessus l’image de synthèse du projet), aménagement de l’intérieur des locaux et mise en place d’une vaste scénographie visant à donner à voir, via des courts-métrages, diaporamas et maquettes interactives, toutes les facettes paysagères, artisanales et agricoles du Grand site.

Le chantier doit être livré à l’automne. Coût de l’opération : 1,1 million d’euros, financés par l’État (22 %), la collectivité de Corse (8 %), l’agence de tourisme (50 %) et le syndicat-mixte (20 %). Il faut dire que ce dernier mise beaucoup sur ce projet. Labellisé en mars 2017, le Grand site était en quête d’une véritable vitrine pour inciter les visiteurs à découvrir ce vaste territoire étendu sur 5 859 hectares dans la partie basse du Nebbiu.

“Saint-Florent est à la fois la porte d’entrée maritime et le lieu le plus attractif du Grand site, explique Antoine Orsini, le directeur du syndicat-mixte. C’est un emplacement idéal pour favoriser le lien entre terre et mer, en orientant également les flux touristiques vers les communes de l’intérieur du Grand site. “

Un projet d’éco-gare sur les rails

Le syndicat-mixte a vu les choses en grand. En parallèle de cet aménagement, une éco-gare devrait voir le jour dans un second temps sur le parking attenant au bâtiment. Objectif : étoffer l’offre de déplacements alternatifs sur le territoire en proposant à la location des vélos à assistance électrique pour découvrir
le Grand site en mode ” slow tourisme “.

Un projet qui s’inscrit dans une démarche visant à favoriser l’éco-mobilité à l’échelle des six communes du territoire. Comprenez : mise en place de navettes de transport électriques, aménagement de parcours pédestres, requalification des traversées de villages…

Au total, pas moins de 11,3 millions d’euros d’investissements sont prévus au cours des cinq prochaines années.