La station de traitement des eaux usées est en travaux depuis quelques jours, en effet tous les deux à cinq ans, une partie des lits à rhizophytes sont entièrement renouvelés.

Qu’est ce qu’un lit à rhizophytes ?

La station de traitement des eaux usées de Saint-Florent, est une station de type biologique avec boues activées et physico-chimique pour la déphosphatation.

Le séchage des boues sur lits plantés de roseaux repose sur la mise en place d’un massif filtrant reconstitué, de granulométrie croissante de la surface vers le fond et drainé, sur lequel des boues sont progressivement disposées et dans lequel des roseaux se développent.

Le roseau est un des végétaux aquatiques les plus répandus, il est doté d’un système racinaire très puissant en expansion constante même en hiver, constitué notamment de rhizomes (tiges souterraines) à partir des nœuds desquels se développent de nouvelles tiges entre avril et octobre, sous notre climat.

En été, en plus de l’évacuation gravitaire et rapide de l’eau libre, les roseaux vont aussi accélérer la déshydratation par évapotranspiration. Ce procédé a pour vocation principale de déshydrater les boues d’épuration afin d’en faciliter le stockage, le transport et la valorisation.

L’extraction des boues se fait par pompage dans le bassin d’aération vers les lits à rhizophytes (roseaux). Ce traitement permet de traiter de manière écologique les boues biologiques produites dans la station d’épuration.

Les boues provenant du bassin d’aération sont répandues périodiquement sur un massif filtrant planté de roseaux par l’intermédiaire d’une vanne automatique.

  • On dénombre 7 lits à rhizophytes, soit une surface unitaire totale de 832 m3.
  • Les boues sont stockées et ramassées une fois tous les 5 ans.

Pour en savoir plus sur la station de traitement des eaux usées de Saint-Florent cliquez ici :

https://www.mairiedesaintflorent.fr/la-station-de-traitement-des-eaux-usees/

Vidange des lits à rhizophytes

Aujourd’hui, trois lits sur sept sont en train d’être entièrement reconstitués avec des jeunes plants de roseaux que l’on laissera pousser quelques semaines afin qu’ils soient opérationnels.

Ce changement a lieu environ tous les 2 à 5 ans et est nécessaire au bon fonctionnement de la station de traitement des eaux usées.

Une fois les anciens rhizophytes enlevés, ce sont plus de 200 pousses de roseaux qui vont être plantés par lit.

Crédit photo Belarouchi Terrassement